Partagez | 
 

 Desseins célestes [ Flash-back ~ Description de l'Observatoire ~ Monopost ] ->Scios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar


MessageSujet: Desseins célestes [ Flash-back ~ Description de l'Observatoire ~ Monopost ] ->Scios   Mer 1 Mai 2013 - 4:12


    Endormi dans l'annexe de l'Observatoire, le Comte ne semblait pas aussi motivé que d'habitude. Qu'est-ce qui pouvait bien lui donner une telle flemme ? Peut-être la bouteille qu'il avait à la main, elle expliquerait bien des choses en faites... Dans un élan de curiosité, il avait du accepter de boire un liquide particulièrement alcoolisé et était parvenu à se retirer par la suite pour aller dans un endroit où il ne serait pas embêté, la Grande Bibliothèque qui était donc la fameuse annexe de l'Observatoire, une extension de ce que beaucoup considéraient comme la maison du noble.Tout d'abord, il regardait autour de lui : est-ce que cela n'était qu'un de ses cauchemars qui se faisaient légions ou vraiment son « chez lui » ? Il pouvait rapidement se mouvoir pour traverser l'aile où il se situait, celle-ci se terminant en cul de sac comme six autres. Une fois au centre d'une formation en étoile, il comptait les allées ; une, deux, trois... Huit, parfait. Il y avait celle qui donnait vers la sortie, l'autre vers le bâtiment principal. Combien d'étage de livres ? Il y en avait bien assez pour que même le Comte colossal se sente petit à côté de ceux-ci. Une seule grande table ronde au centre de l'unique pièce qu'était la bibliothèque, pas même une chaise. Il n'avait pas besoin d'autre chose, le Conseil des Douze étaient les seuls à se balader ici, à lire toute la journée pour trouver des informations par-ci et par-là pour aider les fouilles de sites archéologiques à avancer, sauf peut-être les Zarbis comme Kelig qui somnolait non loin de là avec un lourd grimoire sur le torse. L'heure était particulière, une coïncidence rare où il n'y avait que deux personnes dans les lieux toujours occupés et c'était cela qui forçait Shere -Jinkan- à douter de son état d'éveil.Il ne lui restait plus qu'à parcourir les centaines de mètre qui le séparait de la porte de l'Observatoire, plus impressionnante que celle de sortie. Colossale, donnant l'impression d'un rempart fortifié ou de quelque chose s'en rapprochant, haute avec une embrasure conséquente qui ne faisait que prouver à quel point le mur était épais et la porte également lourde, assez épaisse pour arrêter un tir de boulet de canon peut-être même ? Alors que d'autres utilisaient les bibliothécaires et leurs pouvoirs pour faire bouger la porte, Jinkan lui n'avait qu'à tirer sur l'étrange poignet couleur or en forme d'étoile pour accéder à sa « maison », levant les yeux sur la lanterne située au sommet du portail qui continuait à briller de sa flamme surnaturelle, virant du violet au bleu selon l'intensité des activés sur l'endroit. Oui, on voyait clairement par la couloir indigo qu'il n'y avait que deux personnes, et cela prouvait également que Kelig continuait à penser malgré sa sieste.L'Observatoire ...Il était difficile de dire si c'était la bibliothèque ou l'observatoire qui était l'annexe de l'autre. Le bâtiment était moins grand en terme de diamètre de la pièce mais il était bien plus haut, différents escaliers fins permettant de longer les murs pour accéder aux étages supérieurs qui étaient alors au nombre de cinq. C'était stupide de mettre des livres ici, c'était ce que Jinkan se disait de temps en temps en pensant à l'ouverture qu'il y avait dans le plafond bombé. Le dernier étage était le seul à couper le bâtiment en ne faisant pas que des couloirs mais bien un sol recouvrant la surface en ne lançant que qu'une entrée par l'échelle. D'ici, on pouvait voire ce plafond parce que les autres étages laissaient un trou béant en leurs centres, l'histoire que l'on puisse évaluer la bibliothèque personnelle du Comte au premier coup d’œil.

      «  Jinkan - ... Il y a quelqu'un ? »

    Aucune réponse malgré une voix posée qui portait loin. Pourtant, il y avait des livres sur le sol qu'il ne se rappelait pas d'avoir ouvert, des plans étendus sur les bibliothèques réutilisées comme mur. Peut-être avait-il fait ça alors qu'il était saoul mais il ne le pensait pas... Si une personne était rentrée, soit elle avait du avoir l'aide des Zarbis ou bien elle avait une force physique suffisante pour forcer la porte à se mouvoir. C'était trop rare que cela soit les Lettres qui viennent ici de leurs pleins grès, sauf peut-être le Directeur de l'Observatoire où ils se situaient, Jafrez.Qu'est-ce qu'il lui restait à faire ? Monter bien entendu. Et il se rendait au sommet où il pouvait enfin voire le monde extérieur, se rendant compte ainsi qu'à force à l'intérieur de ses bâtiments, il avait perdu sûrement la notion du temps. Il y avait un télescope assez imposant mais encore léger dans ses mouvements, une fierté pour le Comte qui l'avait presque fait lui-même, et l'objet scrutait au loin alors qu'un individu était contre la lunette, un bouquin à la main comme s'il faisait des recherches, mais ce n'était pas un habitué des lieux.

      « Ladron – Olwen m'a permis de rentrer ici. Veuillez ne pas la punir je vous prie, Comte. »

    Olwen, la Zarbi chargée de sa police militaire avait fait rentrer le vieil ami de Shere ici et il ne pouvait qu'accepter sa requête, soupirant en se rendant près de lui, curieux de savoir ce qu'un ancien pirate anobli pouvait faire ici. Fallait-il poser la question ou alors, le regard bleu électrique du Comte allait-il suffire pour le faire deviner ?

      « Ladron – J'avais besoin de m'isoler un peu. Cela fait du bien et me permet de me souvenir.Jinkan – Est-ce donc si douloureux ? »

    La question avait été posée ainsi, sans aucune délicatesse mais une sincérité désarmante à laquelle le Démolosse souriait en riant un peu face à tant de naïveté. Ils s'échangeaient un regard et le golem pouvait deviner un peu près la réponse mais il attendait, voulant l'entendre de sa bouche.

      « Ladron – Cela me fait autant d'effet que vous avec cette brulure que je vous ai infligé et vos cauchemars. Et oui, pour vos cauchemars...Jinkan – Oui. Dame Olwen, je me doute... *Ladron tentait de rajouter quelque chose* ... Et  je ne la punirai pas pour cela. »

    Toujours à vouloir protéger ses subordonnées, Ladron « Orden » était ce genre d'homme et il avait cela en commun avec son seul supérieur. Le pirate était un paradoxe complexe de douceur et de cruauté, sûrement que tous les sentiments qu'il avait emmagasiné avec le temps lui permettait cela et Jinkan avouait en secret espérer un jour pouvoir faire de même mais en attendant, il ne pouvait que s'asseoir à côté du chien infernal en sentant la douleur dans son dos se raviver légèrement. Les brûlures faits par ces pokémons étaient éternelles, mais cela ne le gênait pas plus que ça, avec les décennies passées, il avait sûrement eu le temps de s'habituer et de surcroît, lui n'était pas gêné par ces choses que l'on appelle sentiments chez le bas-peuple.Pendant que Ladron observait le ciel, le Comte quant à lui détaillé encore la pièce du regard. C'était l'endroit de l'Observatoire où il y avait le plus d'outil, de quoi faire des calculs plus complexes et visiblement, le Démolosse savait s'en servir. C'était un navigateur à la base alors ce n'était pas surprenant, la plupart des instruments devait lui être familier.A partir de ce jour, un petit système permettait une ouverture plus « automatique » de la porte de l'Observatoire, pour que le vieil ami de Shere puisse accéder à l'endroit sans avoir à forcer comme il avait du le faire la première fois. C'était encore un Zarbi qui s'était chargé de cela : Iarnuud. Il avait fait avec Jafrez l'un des dispositifs de défenseur les plus amusants aux yeux du seigneur de Scios. En cas d'urgence, des murs pouvaient sortir de terre pour bloquer les accès à intervalle régulier. La sortie était souvent aléatoire mais cela avait le mérite de créer un fameux labyrinthe dans lequel Ladron se perdait quelque fois, l'activant sans prendre garde alors qu'il tentait de se souvenir de la manœuvre pour la porte colossale. Oui, même un an après, il lui arrivait encore ce genre de maladresse...Ce cher Ladron, à la limite l'âme de Scios et l'âme mortelle de Jinkan à cause du duo qu'ils formaient avec depuis à présent quelques siècles. Mais bon, il suffit de lire l'histoire pour comprendre et sûrement est-elle cachée parmi la mer d'écriture de l'Observatoire et de la Bibliothèque des Douzes. Une bonne occasion de venir !
Revenir en haut Aller en bas
 

Desseins célestes [ Flash-back ~ Description de l'Observatoire ~ Monopost ] ->Scios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcadia RPG :: Avant de se lancer ... :: Corbeille :: Rps-