Partagez | 
 

 rencontre en forêt vierge[pv: Loan] -> Ile de Palm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar


MessageSujet: rencontre en forêt vierge[pv: Loan] -> Ile de Palm   Sam 25 Mai 2013 - 18:42

Macraito était assis sous sa forme alternative sur le pont du navire qui devait l'amener à la capital de l'empire où il espérait trouver une trace de son père, mordillant son écharpe s'embêtant énormément. Cela faisait presque un mois que Macraïto était partit de chez lui et il n'avait malheureusement trouver aucun indice. Enfin si, un pokémon qui prétendait l'avoir vu pas loin de la capital impérial. Ce pokémon n'avais néanmoins rien put dire de plus, rapidement amené au silence par un pokémon qui l'attaquât violemment avant de s'attaquer à macronium qui eut de la chance de pouvoir fuir. Il avait donc embarqué à bord d'un navire appartenant aux guildes. Soudain, il sentit une odeur de brulé. Il se retournât inquiet et vit que le mât du navire était en proie au flammes. Par réflexe,il passât sous sa forme originel et sautât à l'eau de peur de brûler vivant et vit plusieurs boules de feu tomber sur le navire de la guilde. Macraïto commençât donc à nager pour s'éloigner des flammes et se dirigeât vers l'ile la plus proche d'où lui venait une douce odeur. Une fois sur la plage, il effondrât sur la plage épuisé la nage n'étant pas son fort et restât couché 5 minutes avant de se lever et chercher de l'aide ou un moyen de partir. Il entrât dans la forêt et fut éblouit par sa beauté mais se reprit vite et commençât à marcher à l'intérieur. Soudain son estomac commençât à crier famine et Macrïato cherchât une odeur de baie et en sentît une au dessus de sa tête. Il passât sous sa forme alternative et commençât l'ascension de l'arbre puis arrivât à la hauteur des baies. Là il vit un jeune homme qui dormait assis sur une branche mais continuât de monter pour prendre une baie plus proche du soleil,c'est à dire les meilleurs. Il en trouvât vite une belle et voulût directement la mordre mais se ravisât et se demandât si elle était comestible. Il redescendit donc à la hauteur du jeune homme étant la seule personne rencontré jusqu'à maintenant mais posât par accident son pied sur une branche fragile qui se brisât directement et tombât, faisant un bruit de fou. Macraïto, lui se rattrapât de justesse en jurant violemment de surprise. Il continuât de descendre et arrivât rapidement à la hauteur du jeune homme qui avait l'air de se réveiller. Macraïto lui demandât :

-heu dites excusez moi,ce fruit m'est inconnu,il a un nom? si oui lequel? et est il comestible ou toxique avant que je ne le manges?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: rencontre en forêt vierge[pv: Loan] -> Ile de Palm   Dim 26 Mai 2013 - 20:24


Une Journée Ensoleillée ~ ♪



J’arpente… une Île Tropicale. Plus précisément… une Forêt Exotique toujours éclairée par les rayons du Soleil qui m’éblouissent complètement. Je ne peux pas dormir en paix dans ces cas-là. Mais bon… Je vais bien finir par me trouver un coin d’ombre quand même ! Seul avantage ici… il y a de nombreuses baies comestibles. Du moins, je crois. Je n’en ai pas particulièrement goûté une seule. Je peux me passer de manger pendant une journée entière. Toutefois, j’en ai reconnu certaines. Les plus simples… Baies Orans. Ça j’en suis sûr. J’ai identifié quelques autres Baies comme les Péchas, les Cerizs, les Marons et les Fraives. Les plus connus, oui encore. Je trouve que les Baies, ça n’a pas de saveur. Un goût banal peut-être d’eau même. Juste pour qu’on ne meurt pas de faim, quoi. Totalement inutile. Pff… Franchement… à quoi ça sert ?

Avec un air las, je soupire en levant les yeux au ciel. Il est midi passé. Nouveau soupir. La nuit ne tombe pas vite ici. En plus, il fait presque jour de nuit tellement la Lune illumine bien aussi. On n’a jamais la paix dans cette Forêt. Je devrais vraiment penser à changer d’endroit. Mais pour aller où ? Je ne poursuis aucune route. Mes pas me mènent n’importe où. Si ça se trouve, je suis déjà passé par là trois fois. Perdu au milieu de nulle part ? Comme d’habitude. Je ne m’inquiète même plus de ce qui pourrait m’arriver. Je bâille d’ennui. Regardant ailleurs, je ne distingue pas la racine qui dépasse du sol et je me prends le pied dedans. Je me ramasse face contre terre en pestant. Je me redresse et vais m’adosser contre l’arbre le plus proche. J’arrache une Baie bleue et remercie le buisson à côté de moi pour cette généreuse offrande sans riposter… … … oui c’est un arbre et alors ?! J’avale la Baie avant de ramener un genou contre moi pour poser ma tête dessus et fermer les yeux. Pourquoi suis-je là ? À quoi je sers ? Toujours les mêmes questions qui me traversent l’esprit.

J’entends la brise du vent voleter autour de moi, faire bruisser les feuilles des arbres. Le clapotis de l’eau de la rivière que j’ai aperçu tout à l’heure. Douce mélodie… Je rabats ma capuche sur ma tête dans l’espoir d’atténuer tous ces sons. Et comme de par hasard, une grande bourrasque vient la retirer. Je grommelle entre mes dents et tente de la remettre en vain. Alors je décide de faire autrement. Je grimpe dans l’arbre pour me mettre à l’abri du vent, sur une branche. Je m’appuie contre le tronc et peux enfin rabaisser ma capuche. Je trouve également le moyen de dormir ainsi. Je somnole surtout. Toujours aux aguets d’une quelconque attaque. Mais je devrais être tranquille un bon bout de temps.

C’est ce que je croyais au début, cependant… un bruit de pas résonne à mes oreilles quelques minutes plus tard. Qui ose me réveiller ? J’entrouvre un œil et aperçois un Type aux cheveux courts et vert émeraude. Il porte une longue veste blanche et un pantalon marron aussi. Ha, et une écharpe verte. Il est de dos. Mais il semble apprécier le vert. Whouah ! Étrange comme choix de couleur ! Je cligne l’une de mes oreilles bleues de lapin. Oui, je n’ai rien à dire sur ce coup-là. Je ne suis même pas capable de terminer ma transformation humaine, moi. Il est devant un buisson de Baies. Je crois qu’il en saisit une et revient sur ses pas. Il marche sur une branche en redescendant. Je referme mon œil et m’étire en bâillant de plus belle avant de les rouvrir. Je regarde l’inconnu en bas qui vient de m’adresser la parole. Je découvre qu’il a des yeux aussi verts que ses cheveux, qu’il est de grande taille comparé à moi. Il me demande le nom de la Baie qu’il tient dans la main. J’observe la Baie. Une Baie jaune assez longue et large. On dirait un ananas, ce truc. En même temps… je crois qu’elle en porte le nom semblable… Nanana ? Une chose du genre ? Au passage, pourquoi il me vouvoie ce gars ? Ce n’est pas comme si je faisais parti de la noblesse, n’empêche ! Hum… donc. Une personne inconnue, hein ? Je lui fais un grand signe de main pour lui dire bonjour, les yeux rieurs et un grand sourire aux lèvres. Paraissons joyeux, comme je fais d’habitude en compagnie d’inconnus. Je rebaisse le bras et m’assois correctement sur la branche face à lui, les jambes se balançant dans le vide.

- Salut ! À première vue, je crois que c’est un Nanana. Donc, il doit être comestible ~ Au voyage, tu peux me tutoyer… ce n’est pas comme si j’étais de l’Empire ! Tu t’appelles comment ? Moi, c’est Loan ~

[ J’ai préféré y répondre maintenant sinon je n’y aurais plus pensé, ou alors j’aurais eu la flemme… ^^' Désolée d’avance pour la longueur et si je dois modifier quelque chose, fais-moi signe ~ ]






Dernière édition par Loan le Sam 1 Juin 2013 - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: rencontre en forêt vierge[pv: Loan] -> Ile de Palm   Mar 28 Mai 2013 - 20:13

Je descendais en faisant doucement pour ne pas faire craquer d'autre branche puis arrivât rapidement à la hauteur du jeune homme repéré avant. Là, je remarquas alors qu'il s'était réveillé, ou qu'il n'avait pas dormis, bref il était bien réveiller. Je m'approchât un peu et lui demandât en présentant la baie que je tenait à la main, mais étant encore à bonne distance de lui, je dus élevé un peu la voie pour être sur d'être entendu:

-Heu dites excusez moi, mais cette baie m'est inconnu, aurait-elle un nom? Si oui quel est-il? Et est-elle comestible ou toxique avant que je ne le manges pour finalement m'empoissonné?

Je vis l'homme me faire un signe de main de manière joyeuse sûrement pour me dire bonjour, ce qui me décrochâs un sourire aux lévres,ayant remarquer que je l'avais oublié dans mon empressements. Le pokémon changeât de position pour s'asseoir confortablement avant de me dire en regardant la baie:

- Salut ! À première vue, je crois que c’est un Nanana. Donc, il doit être comestible. Au voyage, tu peux me tutoyer… ce n’est pas comme si j’étais de l’Empire ! Tu t’appelles comment ? Moi, c’est Loan

je ne peux me retenir des sourire devant sa joie de vivre qu'il montrait et lui répondit en arrivant prés de lui:

- Enchanté Loan, moi c'est Macraïto, fier et heureux macronium marcheur mais bloqué sur une ile alors que je dois aller à la capital de l'empire de maniére urgente.

je terminâs ma phrase dans un soupire et allât m'asseoir sur une branche prés de Loan et mordit dans le fruit qui se révélât délicieux, un jus au goût mielleux en coulant, passant entre mes doigts mais je l'ignorât malgré les taches que ça risquait de faire sur mes habits et le terminât rapidement avant me tournât vers Loan, l'ayant presque oublier à cause de mon délicieux goûters :

-Ah et heu, désolé du dérangement, je vais partir de ce pas pour te laisser te reposer.

Je commençât à partir me levant puis remarquât un truc et lui demandât en toute hâte:

-Mais dites vous ne sauriez pas comment partir de cette îles au fait? Car c'est bien beau de vouloir de partir, mais je saurait pas rejoindre la capital à la nage


Il regardât Loan, espérant entendre une réponse qui l'arrangerai devant y aller pour trouver des indices sur son père au plus vite, craignant qu'il ne disparaisse encore .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: rencontre en forêt vierge[pv: Loan] -> Ile de Palm   Sam 1 Juin 2013 - 11:33


C’est Quoi La Route Déjà ? ~ ♪



Macraïto… un Macronium… Je comprends mieux le choix de sa couleur verte ! J’espère qu’il n’est pas dangereux car, en tant que Type Electrick, je doute d’être efficace, malgré tout ce que j’ai enduré. Mais ça va. Il semble sympa. Toutefois, je dirais aussi qu’il est un peu… dans les nuages car il oublie vite ma présence lorsqu’il déguste sa Baie, ce qui me fait sourire. J’ai l’habitude de paraître invisible aux yeux des gens, sauf quand ça les arrange, et pour moi aussi d’ailleurs. J’apprécie la solitude. Un peu trop ? Ne devrais-je pas essayer de me rapprocher des gens ? Je trouve ça compliqué. J’ai peur de croiser l’un des Sales Types, ou même un de mes Anciens Collègues Alliés ! Je me demande si c’est pareil pour eux…

Le dénommé Macraïto paraît soudain se rappeler que j’existe, vu sa réaction. Me laisser me reposer ? Je ne dormais pas. Je ne dors jamais. Je somnole pour être toujours aux aguets. Ca vaut mieux, on ne sait jamais ce qui pourrait arriver si soudainement. Et je ne tiens pas à me faire avoir deux fois ! Je déteste les prises d’otages. Je soupire discrètement, rien qu’en repensant à ces affreux souvenirs… Si seulement je pouvais les oublier… J’aimerais tellement vivre librement sans être hanté constamment par tout ça… Enfin bref, je vais éviter de me faire remarquer avec mon air de dépressif, ça ne va pas le faire sinon. Je fais donc mine de réfléchir à sa question. Y a-t-il un moyen de quitter l’Île dans les environs… bonne question. Comme je voyage au hasard, je n’ai pas particulièrement cherché à partir. Du moins… si. Après tout, je me rappelle être venu ici en bateau, je crois. Ca doit remonter à un mois et demi, voire deux. Mais dans quelle direction il se trouve maintenant, ce port… ? Je n’en sais rien. Comment faire… Je ne peux pas lui donner de fausses indications non plus… Ca serait vraiment disgracieux comme action. Il souhaite vraiment s’en aller… Je ne voudrais pas le décevoir en ne connaissant pas la route à suivre. Mais je suis incapable de l’aider aussi. Si je disais que je le mènerai jusque là-bas, ça se conclurait par un mensonge, et je me perdrais en chemin, bien que moi ça ne m’embête pas, pour lui, ça s’avère très important. Alors voyons si je peux me rappeler du trajet jusqu’ici…

Je me toque sur la tête comme pour essayer de faire revenir ma mémoire. J’ai l’air débile. Surtout que je sais que c’est inutile, comme je suis inutile aussi, mais bon… autant tenter. Non, j’ai beau me remémorer tout mon périple, rien. Je ne retrouve rien. Combien de temps je suis sur cette île en fait ? Plus de deux mois alors ! Il serait temps que j’aille ailleurs. Sauf que je suis un flemmard en puissance… Je finis par secouer la tête avec un air désolé en direction de l’adolescent. « Tu es pitoyable, pi-toy-ya-ble. » dit une petite voix dans ma tête que je comprenais parfaitement. Je ne sers strictement à rien. Et je ne peux rien changer à cela. Je suis un cas désespéré et perdu à tout jamais. Je ne saurai pas remonter à la surface pour récupérer une joie spectaculaire, comme celle que j’avais il y a bien longtemps. Je ne sais que feindre la bonne humeur. Jamais elle ne pourra être réelle… Cependant, veux-je vraiment la recouvrer ? J’en doute. C’est fini, c’est trop tard. « Quitte ce monde, tu ne mérites pas d’y vivre. » continue la petite voix. Elle répète sans cesse la même chose. Et j’en comprends parfaitement la raison. Je ferais mieux de disparaître pour l’éternité. Je n’ai rien à faire ici. Je n’ai pas de famille, pas d’amis… ou j’en avais ? Ils n’existent plus, tout a disparu… Je n’ai vraiment plus de raisons de rester…

Je regarde donc Macraïto avec un air navré en secouant la tête pour lui signifier que je ne m’en souvenais plus et que je ne pouvais pas l’aider. Pourquoi vouloir aller à la Capitale de l’Empire, d’ailleurs ? C’est immonde comme lieu ! On dirait une prison ! Bien que je n’y sois jamais allé, je l’ai vue de loin avant de repartir bien vite vers les Îles Outremers. Je me sentais bien mieux là-bas, dans cette zone écartée de tous les continents et les villes. L’air est plus pur. Bon… je peux toujours lui proposer de l’accompagner ? Je n’accompagne jamais les gens d’habitude. Je voyage toujours en Solitaire. Toutefois, on dirait que cette fois… je perçois un ressentiment étrange… comme si Macraïto m’inspirait confiance. Lui, il ne ment pas. Je le vois très bien. Il est vraiment très joyeux, gai. Ca fait contraste. Néanmoins… et si en parcourant les routes, il pourrait m’aider à redevenir heureux ? À quoi ça ressemble déjà la joie de vivre ? La vraie ? Je souris, mes yeux dorés comme ceux des chats scintillants, tandis qu’une nouvelle bourrasque vient chasser ma capuche que je ne cherche pas à remettre pour une fois, oubliant sur le coup que je ne parviens pas à terminer ma Transformation Humaine totalement et que mes oreilles ne paraissent plus invisibles.

- Il doit bien y avoir un port quelque part, vu que je suis arrivé ici… Seulement, j’ai oublié le chemin pour y aller. Je n’ai pas un très bon sens de l’orientation. Je peux t’accompagner quand même, si tu veux ! Je m’en rappellerai peut-être en route !

[ Ha oui, je mets souvent des petits titres personnels. Ils servent à rien, n’y fais pas attention ~ Des fois j’ajoute même des citations, mais c’est chiant à chercher. ]




Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: rencontre en forêt vierge[pv: Loan] -> Ile de Palm   Sam 1 Juin 2013 - 13:21

J'expliquât en quelques mots à Loan que je devais trouver au plus vite un navire pour rejoindre et je le vit réfléchir un certain temps et je dût me retenir de pousser un soupire, trouvant le temps long. Au bout d'un moment, il secouât la tête la tête pour me faire comprendre qu'il n'arrivais pas à savoir où il y en avait un, ce qui me fît pousser un léger soupire, déçus. Je lui dit, d'un ton plus bas que voulus:

-Ce n'est rien, ça arrive. A mon avis, je vais visiter l'ile pour en chercher un ,et ensuite pour aller au plus tôt à cette capital.

Alors que je parlais ,une bourrasque vint renvoyer ma méche qui se mit devant mon oeil et je la retirât presque immédiatement puis j’entendis Loan me proposer un truc, je redressât les oreille pour l'écouter tout en le regardant:

- Il doit bien y avoir un port quelque part, vu que je suis arrivé ici… Seulement, j’ai oublié le chemin pour y aller. Je n’ai pas un très bon sens de l’orientation. Je peux t’accompagner quand même, si tu veux ! Je m’en rappellerai peut-être en route !

Je m'installât sur la branche et commençât à réfléchir en vitesse. S'il m'accompagnait, on risquait fortement de se lier d'amitié, ce qui m'arrangerai en rien, risquant trop de perdre contact avec lui à cause de mes voyages. Néanmoins je décidât d'accepter et lui dit doucement:

d'accord, si tu veux, mais attend toi à peu de pause, je peux marcher longtemps. A moins que...

Je m'arrêtât dans ma phrase réfléchissant à un truc et lui demandât:

-tu es un petit pokémon qui fait moins de 10 kilogramme? car si c'est le cas je pourrais toujours te porter sans pour autant en être ralentis.

Alors que je me levait, je remarquât ses longues oreilles bleus et tiltât sur qui il était, m'écriant à vive voie de surprise:

-tu es un hybride? Un vrais hybride? Ça existe donc vraiment?

Je le regardât surpris de cette découverte et observât les oreilles bleus qui étrangement, me rappelait un pokémon. Si je ne me trompait pas, ça devait être un petit pokémon, bleus aux longues oreilles même si son nom m'était inconnu, ce qui m'énervât au plus haut point .


Dernière édition par Macraïto le Mer 5 Juin 2013 - 17:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: rencontre en forêt vierge[pv: Loan] -> Ile de Palm   Mer 5 Juin 2013 - 15:24


Ridicule et Méchant ~ ♪



Je lève les yeux vers mes oreilles bleues de lapin et touche l’une d’entre elles. Elles sont toutes douces, c’est mignon, mais ridicule. Ce n’est pas le pire. Je jette un regard furtif dans mon dos. C’est ma queue bleue en forme de signe moins, le plus horrible. Et je ne peux rien y changer, ça m’agace !! Quand j’étais petit, j’ai pourtant tenté une expérience : les couper. Mauvaise idée. Je me suis aperçu que ça avait des conséquences sous ma Forme Originelle. J’ai arrêté de suite ! En plus, ça faisait mal… J’ai donc pensé pouvoir y remédier par la suite en grandissant, ça n’a rien fait. J’en suis toujours incapable. J’ai donc l’air très laid…

Dans un petit rire, je tire un petit coup sur l’oreille que je tenais toujours, ce qui est rare, parce que je sais que ce rire était franc, sincère et passager. * Tu vois, tu peux rire réellement ! * dit une petite voix qui me fait tourner la tête sur le côté vide de ma branche et je crois voir durant quelques secondes la silhouette fantomatique d’Alice me regardant avec son éternel sourire. Non, ça devait être mon imagination… J’essuie une petite larme qui dégouline le long de ma joue et reporte mon attention sur Macraïto, la tête penchée sur le côté, les yeux rieurs. Toutefois, je me passe une main gênée dans les cheveux, avant de remettre ma capuche pour la énième fois. On ne doit pas être très nombreux en Hybrides, si je suis le premier qu’il rencontre. Argh… Je bafouille, embêté par la question :

- Ha heum… oui… oui, je suis un vrai… Hybride comme tu dis… Je n’emploie jamais ce mot, alors je ne sais pas s’il convient tout à fait… enfin, je suppose que si, vu que tu l’as utilisé… sinon, moi, je suis un Negapi, le pessimiste à toutes épreuves ~ Ca se voit n’est-ce pas ?

« J’imite » un court instant la tête d’une personne déprimée, ce qui n’est pas trop compliqué pour moi, avant de reprendre un air gai et joyeux. Quand soudainement… Je me rappelle du reste des paroles de Macraïto. On ne s’arrêtera pas souvent ? Ca me convient parfaitement. Je passe mon temps à circuler un peu au hasard, sans aucune destination particulière en tête. Lui, il en a une au moins. Avantage, en le suivant, ça me permettra de visiter ailleurs. Bien que me rendre à la Capitale ne m’intéresse guère… Je déteste cet endroit, malgré que je n’y sois jamais allé, et je ne le souhaite pas beaucoup. Mais je devrais pouvoir survivre quand même. Et puis, je me trouverai peut-être une raison de vivre dans ce monde. Y ai-je vraiment ma place ou je ferais mieux de disparaître tout de suite ? Enfin, ce n’est pas le moment de penser ça, je crois.

Je soupire discrètement, me sentant un peu… humilié à travers sa demande. Moins de dix kilos ? Je n’ai pas besoin d’être porté ! Je peux marcher longtemps, moi aussi ! Quand je m’installe quelque part, je n’y reste que quelques heures à peine. Je choisis généralement des lieux camouflés pour éviter de me faire remarquer. Mes activités personnelles risqueraient de choquer les gens qui me traiteraient par la suite de fou, qui transmettront ça aux habitants des Villes alentours qui me chasseront aussitôt pour ne pas déclencher de mauvaises influences sur eux. Oui ça m’est arrivé et alors ? Ca se remarque tant que ça ? Rooh ! Enfin bon, tant que ça ne se diffuse pas trop loin, je suis tranquille. Je passe mon temps en Forêt, j’y trouve toujours ce qu’il me faut… Je me rends en Ville seulement pour changer d’endroit.

Tel un funambule sur une balançoire flottante à dix mètres du sol, sauf que là, je suis sur une branche à environ cinq mètres du sol, je me laisse tomber lentement en arrière pour finir par faire le cochon pendu, croisant les bras un court instant. Je les pose finalement sur la branche et avec, je me propulse pour faire une pirouette aérienne. J’atterris debout par terre et conclus dans un salut inutile. Hein ? Quoi ? Comment ça je suis cinglé de faire un truc aussi périlleux ? Bien sûr que non ! J’y arrive très bien, moi ! Je lance à Macraïto :

- On y va ?




Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: rencontre en forêt vierge[pv: Loan] -> Ile de Palm   Lun 10 Juin 2013 - 16:36

Je sursautât violemment en voyant ses oreilles bleus, criant presque :

-tu es un hybride? Un vrais hybride? Ça existe donc vraiment?

Je le regardât surpris de cette découverte et observât les oreilles bleus qui étrangement, me rappelait un pokémon. Si je ne me trompait pas, ça devait être un petit pokémon, bleus aux longues oreilles même si son nom m'était inconnu, ce qui m'énervât au plus haut point . Elles étaient très jolies à voir et trouvait qu'elles lui allait bien. Loan touchât ses oreilles avant de jeter un coup d’œil dans son dos, ce qui me surpris ne voyant rien mais ne dit rien, ne préférant pas risquer de paraître froissant. Il tirât un coup en riant et je ne pus retenir un sourire , le voyant joyeux. Moi qui m'était attendue à le voir les haïr, je me trompait visiblement. Il regardât en bas et de part ma nature curieuse, jetât aussi un coup d’œil, mais hormis que c'était une jolie chute qui pouvait m'arriver si je tombait, et ne voyant rien d'autre, je ramenât mon regard vers Loan qui remettait ma capuche , répondant à une question, que je lui aurait posé avant :

-Ha heum… oui… oui, je suis un vrai… Hybride comme tu dis… Je n’emploie jamais ce mot, alors je ne sais pas s’il convient tout à fait… enfin, je suppose que si, vu que tu l’as utilisé… sinon, moi, je suis un Negapi, le pessimiste à toutes épreuves ~ Ca se voit n’est-ce pas ?

Il me fallût plusieurs secondes pour me rappeler de ma réaction quand j’avais vus ses oreilles et la question posé en même et je hochât la tête, c'était on ne peux plus voyant qu'il était un négapi au vu de ses oreilles. Toujours dans mes pensées, Je remarquât soudain que Loan m'appellait :

-On y va ?

Sa voie m'apparût de loin. Je compris rapidement pourquoi et je dus regarder vers le bas pour le voir. Je lui répondit directement:

-j'arrive de ce pas Loan, ne bouge pas, je serais vite là. Juste le temps de descendre.

Je descendît doucement, faisant attention à ne pas tomber puis passât sous ma forme originel pour humer l'air à la recherche d'une odeur marine. Je me tournât vers la bonne direction et sur de moi, lui déclarât :

- la côte est par là, on doit donc aller par là.

Doucement, je commences à marcher vers la direction que je venait d'indiquer, vers la mer, vers mon pére, je l'éspérait .
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: rencontre en forêt vierge[pv: Loan] -> Ile de Palm   Mer 12 Juin 2013 - 15:41


Une Route Retrouvée ? ~ ♪



J’observe Macraïto descendre lentement de l’arbre qui faisait attention à ne pas tomber. Ha là là… Il n’est pas très agile. Enfin bon, on n’a pas tous les mêmes capacités. Moi je suis plutôt du genre funambule. Lui, je ne sais pas trop dans quel domaine il peut être bon… La défense ? Je crois qu’il a dit tout à l’heure qu’il préférait fuir que s’engager dans un combat qui pourrait être perdu d’avance. Oui, je pense que la défense doit être son point fort. C’est pas mal non plus ! C’est très pratique comme avantage ! Il a moins de soucis à se faire ! Moi aussi, j’essaie de les éviter le plus possible. Je me suis assez tâché les mains par le passé. Lorsqu’il fut en bas de l’arbre, il prit sa Forme Originelle. Ho… c’est obligé de marcher en mode Pokémon ? Je parcours les routes plus souvent sous ma Forme Alternative, pour ma part… C’est ennuyeux. Je fais quoi ? Bah, je vais faire comme lui. Après tout, c’est moi qui me suis proposé pour l’accompagner. Je me dois donc de respecter ses préférences quand même. Et on est peut-être moins repérable sous cette Forme, comme on est plus petit. Ce n’est pas si bête finalement.

Je prends à mon tour ma Forme Originelle. Whouah, la vision change d’un coup. Je vois le sol de beaucoup plus près. Il y a plein de Baies écrasées, dis donc ! J’avance d’un pas et réalise soudain quelque chose que j’avais oublié. Ma patte avant gauche… C’est vrai, les coupures restent visibles peu importe ma Forme. Zut ! Il faut que je fasse gaffe à ce qu’il ne remarque pas. Je ne tiens pas particulièrement à être questionné sur pourquoi je fais ça… Ou, au pire des cas, j’invente une excuse banale du genre : Je me suis griffé avec des ronces… ou je suis tombé et je me suis éraflé dans ma chute. Ca devrait fonctionner. Du moins… je l’espère. Bon, après tout, il ne m’a pas demandé pour mon bandage sur mon bras sous ma Forme Alternative. Pourquoi me demanderait-il maintenant ? Hum… bref, je dois faire attention.

Je relève les yeux et m’aperçois que je me suis laissé distancer. Je le rejoins donc en quelques bonds, restant toutefois un peu en arrière par prudence. Il semble avoir un bon flair car il se dirige de manière certaine vers je ne sais pas trop où. Apparemment, vers la côte. L’Île n’est pas très grande. On devrait vite arriver au bord de mer. Je ne pense pas mettre enfoncé trop loin dans la Forêt. Mais, j’ai beau regardé autour de moi, je ne reconnais pas les environs… ou un peu, non ? Je soupire. J’ai vraiment un très mauvais sens de l’orientation. Pff… Je m’en fiche. Je voyage au hasard. À quoi ça sert de savoir où aller ? D’un côté, quand on a un but précis de ce qu’on veut faire, c’est logique qu’on suive la piste la plus utile pour se rendre à l’endroit désiré rapidement. Et comme Macraïto en a un… J’aimerais bien en avoir un, moi aussi. Ou peut-être pas. Pour quoi faire ? Je ferais mieux de ne pas exister tout court. Ca arrangerait beaucoup de monde. Et je retrouverai tous mes Anciens Compagnons. M’en voudront-ils ? Je ne sais pas. Ils se vengeront sans doute sur moi. Je ne chercherai pas à riposter sur ça tourne ainsi. Après tout, je mérite très bien de me faire massacrer par eux. Hum… Je vais rester encore un peu ici. Si je ne trouve rien dans un an, là, je pense que je me suiciderai officiellement. Je nourrirai les Pokémons de la Forêt. Je crois que je suis comestible. Bonne question tiens.

Je secoue la tête pour virer mes idées noires de côté. Je vais finir par me faire remarquer à force d’avoir l’air d’être perdu dans mes pensées. Je regarde devant moi et vois la mer toute proche. Je souris – difficilement – de manière émerveillée et me rue au bord de la falaise. Arrivé là-bas, je me mets à sautiller sur place, tout content. … De ce que je fais paraître, comme d’habitude. Surtout que j’ai déjà vu la mer à plusieurs reprises. Les alentours me rappellent soudain quelque chose… Je suis passé par là récemment. En plus, malgré que je n’aie pas un bon flair, je sens mon odeur, bien qu’elle se soit presque effacée dans l’air. Je connais cet endroit. J’en suis certain, moi aussi. J’ai retrouvé ma route en fin de compte ! Des images arpentent mon esprit où je me vois arrivé de la gauche vers le bord de la falaise où je m’assois, l’air dans le vague. Je devais avoir des pensées suicidaires à ce moment-là, à tous les coups. Je cligne d’une oreille et tourne la tête vers la gauche, d’où je suis venu, apparemment. Puis je pivote vers Macraïto qui approche tranquillement et désigne le chemin, les yeux brillants, un grand sourire aux lèvres.

- Je crois que c’est par là ! Mais avec mon sens de l’orientation… je ne préfère pas trop m’avancer facilement comme ça. À toi de voir.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rencontre en forêt vierge[pv: Loan] -> Ile de Palm   

Revenir en haut Aller en bas
 

rencontre en forêt vierge[pv: Loan] -> Ile de Palm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Bande] Gobelins des forêts
» [HRP] Description de la forêt
» Une petite leçon dans la forêt
» La Campagne "Royaume des Cieux" : scénario second "La Vierge Noire"
» jin orton, le fils d'une vierge...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcadia RPG :: Avant de se lancer ... :: Corbeille :: Rps-