Partagez | 
 

 Une rencontre inopinée [Pv : Macraito] -> Port Verios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar


MessageSujet: Une rencontre inopinée [Pv : Macraito] -> Port Verios   Sam 1 Juin 2013 - 16:13

Malgré les années qui s'étaient écoulées, Port Vérios ne semblait pas avoir changé d'un pouce. Lumineuse, pleine de vie et si bien gardée que même les puces d'un caninos se seraient vues contrôlées au poste de douanes. A l'époque de sa dernières visite, la ville se remettait à peine d'un hiver d'une rudesse peu égalée de mémoire d'homme, à tel point que les réserves de provisions avaient atteint un niveau critique tant elles étaient basses. La populaces grondaient devant le manque d'action du Comte, et peu à peu, le risque d'émeute montait un plus chaque jour. Le nombre de vols était monté en flèche, le marché noir prospérait, le moindre petit saucisson se vendait une fortune, et bientôt, une cagette de pomme fini par avoir plus de valeur qu'une bourse pleine d'or. La colère du peuple monta à un tel point qu'au final, le comte dû se résigner à signe un document obligeant les autorités de la ville à acheter le maximum de boustifaille étrangère, quel qu’en soit le prix. Les contrôles douaniers devinrent quasiment inexistant ou presque pour toutes les denrées alimentaires, et c'est ainsi, bien que refoulée devant les portes à chacun de ses passages, la caravane nomade au sein de laquelle Tomaj avait grandi fut autorisée à pénétrer au sein de Port Vérios.

Les habitants de l'Empire ne voyaient pas d'un bon œil la présence de nomades autour de leur villes, à un tel point que les caravanes n'étaient pas autorisées à entrer en villes. Mais l'hiver faisant, la nourriture se faisait rare. Aussi, en manque de proie, les carnassiers sauvages des montagnes étaient descendus dans les plaines et menaçaient à présent les grandes routes commerciales, avec l'espoir de trouver quelques victuailles, sinon quelques marchands, à se mettre sous la dent. Et de cette chaîne de causes à effet résultait la décision d'embaucher des mercenaires pour protéger les nomades et leur famille, faisant de la caravane le moyen le plus sur d'acheminer des provisions sans prendre de gros risques. Ainsi, bien qu'un peu de méfiance envers les gens du voyage persistait, les habitant de Port Vérios accueillirent la caravane les bras ouvert, et c'est ainsi que Tomaj découvrit ce qu'était une grande ville pour la première fois. Et comme à l'accoutumée, la vision de l'adulte ramenait à la réalité tout les fantasmes lointains d'un souvenir enfantin. La ville claire et accueillante n'était plus qu'une cité comme les autres, ayant un service de sécurité plus costaud que partout ailleurs dans l'empire, et même avec cela, les voyous et les escrocs courraient malgré tout les rues.

Obligé de conserver une apparence humaine pour passer la douane, afin de faciliter les fouilles, Tomaj eu vite fait de retrouver sa forme de peluche et de se fondre dans la masse. Rapidement, il atteint l'une des auberges située dans le quartier le plus sur de la ville et se mit à attendre : il était à la recherche d'objets qui lui permettrait de remplir un contrat juteux, et l'un de ses indics avaient des renseignements capitaux à lui transmettre. Mais ce qu'il ignorait, c'est que tout ne se passerait pas comme il l'espérait ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inopinée [Pv : Macraito] -> Port Verios   Mer 5 Juin 2013 - 19:48

Macraïto secouât pour la centième fois la tête, visiblement agacé devant l'obstination de son interlocutrice et répétât à la femme en face de lui prenant un ton pas loin de l'agression pour la première depuis ce matin, en ayant plus que marre:

-Non madame, cette écharpe n'est pas à vendre et ne le sera jamais. J'y tiens et j'en ai plus besoin que n'importe qui. Elle contient le cristaux qui me protège du Miasme. Et puis, et c'est ma maman qui l'a cousus pour moi. Donc voilà au revoir.

Il lui tournât le dos en lâchant un soupire, en ayant plus que marre.

Il était arrivé au port hier après sa visite de la forêt de l’île de palm avec Loan. Et à peine avait il posé un pied à terre qu'il fût fouiller par les gardes sous sa forme originel et ce fût limite si on ne lui coupât pas sa feuille qui pouvait servir d'arme. Un des gardes acceptât finalement de la lui laisser à condition que Macraïto ne repasse pas sous sa forme originel à l'intérieur du port, ce que Macraïto avait naturellement promis sur le champ. Étant donné qu'il était arrivé le soir, il eut vite fait loué une chambre à une auberge bon marché pour pouvoir se reposer de son voyage. Il avait reçu une chambre à l'odeur suspecte où on voyait sur les murs de drôle de champignon mais où il avait une belle vue sur la mer. Il avait rapidement ouvert la fenêtre pour aérer puis s'était couché, tout habiller pour ne pas avoir froid, se servant de son écharpe comme oreiller. Oui, il n'y avait ni couverture, ni oreiller, à son grand regret et il ne dormis malheureusement que quelques heures, le lit grinçant à chacun de ses mouvements. Il se levât de bonne heure, voulant quitter l'auberge au plus vite et avait décidé de visiter la ville, pour chercher au préalable des indices sur un quelconque passage de son père.
Maintenant, il était dans la ville et c'était là que les soucis avaient commencé. En effet, de nombreuses personnes lui avaient, depuis le matin, proposé de lui acheté son écharpe, les prix variant beaucoup d'une personne à une autre. Ça allaient de la simple pièce de cuivre aux cinquante pièces d'argents. On lui avait même proposé un bateau en échange de son écharpe. Mais pas la petites barques, non, vraiment le bateau de croisière. Naturellement, il avait toutes repoussé toutes les propositions, son écharpe lui étant trop cher, que ce soit sur le plan émotionnel et vital.

La femme repassât à l'attaque, l'attrapant par l'épaule et lui murmurât à l'oreille, de manière purement et simplement sensuelle, voulant sûrement jouer sur un charme imaginaire qu'elle croyait avoir, ce qui n'était pas le cas au yeux de Macraïto:

-Dans ce cas , on pourrait trouver d'autre arran...

Macraïto la coupe sur le champ en la repousse violemment. Il se tourne vers elle, la regardant dans les yeux avec un regard enflammée de rage et lui sortît un mot, un seul mot mais ici ,dit de manière extrêmement violent, voir même destructeur :"non".

Macraïto se retourne de nouveau ,se promettant de ne plus s'arrêter cette fois et prît la direction d'un café, pour boire un verre et se calmer un peu devant la réaction des gens. Il vit rapidement arriver une serveuse et demandes un verre de jus de baies oran de manière distraite, réfléchissant en même temps à la raison que les gens avaient de vouloir lui acheter son écharpe à tout prix. Il pensait tellement qu'il sursautât quand la serveuse revint avec son verre de jus de baie. Il la remerciât et jetât un coup d’œil à la serveuse, et sourit la trouvant jolie puis bût une petite gorgée et compris d'un coup le responsable potentiel de cette histoire, jetant par accident de son jus de baies par dessus son épaule. Ça ne pouvait qu'être son père, qui devait chercher à le bloquer ,à l'obliger d'arrêter ses recherches.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inopinée [Pv : Macraito] -> Port Verios   Sam 8 Juin 2013 - 19:06

Pour une bande de mafieux censée être sans pitié dans une ville qui ne devait pas leur en faire, Tomaj trouvait que le retard de son contact était assez peu sérieux. Enfin, plus louche qu'autre chose, pour tout vous dire. Et si ils avaient changé d'avis, ou trouvé un autre acheteur potentiel prêt à offrir plus ? Pire. Et si les autorités avaient intercepté la transactions ? Hmm, oui, je ne vous le cacherais pas, loin d'être légale, l'affaire qui avait attiré Tomaj jusque Verios ne relevait rien d'autre que d'un vulgaire trafique d'art antique. Argent contre objet culturel vieux de centaines d'années, sinon plus, nombreux seraient prêt à juger cette affaire honteuse, mais quelques-uns, comme Tomaj, trouveraient une consolations à cette honte à travers de beaux billets verts.

Selon la procédure convenue à l'avance, il était censé arrivé à l'auberge vingt minutes avant de retrouver son contact - sans doute pour s'assurer qu'il ne s'agissait pas d'un traquenard - puis, d'un simple mouvement, ce dernier devait céder un objet vert à Tomaj, cachant une note indiquant l'endroit de l'échange. Mais voila bien qu'une bonne heure était passé, et toujours personne.

Enfin, c'est ce que cru Tomaj, juste au moment où il se décida à quitter l'établissement. Il se ravisa lorsqu'un jeune garçon, presque tout vêtu de vert, vint à entrer dans l'auberge. Un petit jeune aux cheveux aussi verts que son écharpe, et avec un air si candide que n'importe qui lui aurait donné le bon Arceus sans confession, sans même se douter de son appartenance à une organisation aussi condamnable qu'un réseau criminel. Sur de son affaire, et légèrement emporté par l'impatience, Tomaj partit s'asseoir à la table du jeune homme, reprenant sa forme humaine, commanda une nouvelle liqueur mepo, et devant l'air décontenancé de son nouvel interlocuteur, il demanda :


- Alors, combien pour l'écharpe ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Une rencontre inopinée [Pv : Macraito] -> Port Verios   Dim 9 Juin 2013 - 22:49

Macraito allât dans un café voulant boire un verre. Tranquillement, il allât s'installer à une table prés de la fenêtre, prenant par mégarde son écharpe dans sa bouche pour la mordiller. Dans la fenêtre, il vit une serveuse venir prés lui pour prendre sa commande. Il hésitât puis il demandât finalement un jus de baie oran de manière distraite, voulant une boisson sucré pour se calmer de sa journée. Il commençât doucement à réfléchir et revit la serveuse arriver avec sa boisson mais sursautât quand même étant ailleurs. Il remerciât la serveuse, la regardant au passage tant qu'elle était prés de lui, étant il la trouvait assez jolie.
Il atteignait enfin la fin du fil de ses pensées quand soudain, il entendît la chaise en face de lui bouger. Il entendît la personne en face de lui demandé un liqueur de bair mepo, boisson qui dégoutait Macraïto. Macraïto se tournât vers lui, la personne ayant l'air de vouloir rester à sa table. Macraïto savait déjà ce qui allait arriver mais restât silencieux, voulant voir l'autre poser sa question qui ne tardât pas et qui comme par hasard ne le surprit pas:

- Alors, combien pour l'écharpe ?

Macraïto tentât de rester calme, s'ayant fortement attendu à cette question, et restât calme que 10 secondes à peine, disant à la personne en face de lui, parlant d'abord calmement, presque en riant:

-Pour rien du tout mon jeune ami, car voyez vous ... Doucement il élève la voie, explosant peu à peu.... Cette si belle écharpe est tout pour moi, ma vie, mon doudou, ma couverture, ce qui fait qu'elle n'a aucun prix à mes yeux, que ce soit une pièce d'argent ou un bateau que vous me proposez... Il se lève, le remarquant à peine tant il est hors de lui et continue, des regards se tournant vers lui... Et si vous me dites comme l'autre écrémeuh que tout à un prix, alors sachez que pour moi, ce qui me fait vivre n'en a pas. Que pour moi, les cadeaux de ma mére ne sont guère à vendre et que tout prix que vous me proposeriez sera inutile car... Il termine sa phrase en criant à plein poumon, attirant les derniers regards ... Mon écharpe n'est pas à vendre et ne le sera jamais.

Remarque qu'il est debout, et ignorant les regards des gens, se remet doucement sur sa chaise et boit un coup, sa gorge le brûlant violemment tant il a parlé. Il tourne la tête vers la fenêtre et dit à son voisin plus calmement:

- Vous pouvez restez à la table si vous voulez, mais laissez moi mon écharpe s'il vous plait.
A peine a-t-il terminé sa phrase qu'il attend la porte d'entrée du café s'ouvrir brusquement et violement et entend un homme hurler à plein poumon:

-Tomaj, t'es où ? Je recherche un certain Tomaj, il est ici ? Il commence à faire un monologue gueulant comme pas possible. Je le cherches et le trouves pas. On devait se retrouver ici, dans ce café il y a une heure. Il n'est quand même pas en retard, c'est malpoli ce genre de truc. Alors là ce serait vraiment honteux, je lui dirais deux mots à ce malpoli, moi j'vous l'dis. Bon je vais devoir l'attendre apparemment.

L’homme commence à faire le tour des tables pour s'asseoir, se faisant observer par Macraïto. C'est un homme, avec une veste rapiécé et un pantalon lui arrivant au genou. Macraïto le vit arriver vers sa table et remarque qu'il tient une boite dans ses mains et une fois prés de la table demande pour s'asseoir, ce que Macraïto accepte, étant indifférent à ce niveau là.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre inopinée [Pv : Macraito] -> Port Verios   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre inopinée [Pv : Macraito] -> Port Verios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Port du scramasax
» La bataille du Grand-Port...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcadia RPG :: Avant de se lancer ... :: Corbeille :: Rps-