Partagez | 
 

 Elrohir, Comte de Port Vérios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elrohir

Admin
avatar

Messages : 142
Date de naissance : 14/01/1989
Age : 28
Emploi/loisirs : Compte

MessageSujet: Elrohir, Comte de Port Vérios    Mer 17 Juil 2013 - 14:10


Elrohir
« La beauté est en chacun, elle est juste plus présente chez certain »


Surnom : Lord Elorohir, Gardien des eaux, ...
Age : Probablement des millénaires
Origine : inconnue
Sexe et Attirance : Homme, il n’a que faire des femmes qu’il juge banales ou vulgaires comparées à la beauté d’un bel homme
Son but : trouver quelque chose à faire et admirer toutes les belles choses du monde
Groupe : Empire, compte de Port Vério
Type : Artikodin
Capacité spécial : Pression
Attaques : Vibraqua, Laser Glace, Pouvoir Antique, Atterrissage, Eclats Glace, Vol





Dans les livres, on peut lire l’origine du monde. On y explique la genèse, la création de toute choses par Arceus, notre Père à tous. On y découvre la naissance des Dieux primaires tel Rayquaza, Groudon et Kyogre. L’histoire nous dit l’apparition des hommes et leur disparition lors du début de l’ère du Miasme. Elle nous apprend les incessantes rivalités entre l’Empire et les chefs de guilde. Elle nous montre la fureur de pirates et la dévotion des fidèles.

Voilà ce qui est écrit dans les livres d’histoire d’Arcadia. Mais il existe d’autres textes qui racontent celle d’une civilisation inconnue de vous tous : la civilisation d’Atlanta.




Le grand livre de l’histoire d’Atlanta


Chapitre I : Le Bienfaiteur Gardien du Ciel

« A l’aube de la création, Rausce donna naissance à Rayquaza et ses frères pour qu’ils protègent la nature et les éléments.

Le gardien des cieux ordonna aux vents et aux ouragans ainsi qu’aux nuages et aux averses. Il donna aux pokémons du ciel l’aisance en vol et leur permit de parcourir son territoire en toute liberté. Groudon fit rugir les volcans et grandir les montagnes. Il aida à la fertilisation des sols pour permettre aux plantes de s’y implanter profondément et offrit abris à ceux qui le souhaitaient. Kyogre enfin rassembla les pokémons eau pour leur donner sa bénédiction. Il irrigua les terres afin que ses protégés puissent découvrir aussi bien les océans que les continents.

Puis Rausce rappela ses gardiens auprès de lui et leur dit :

- Je vous ai créés pour que vous protégiez les éléments de la destruction et du chaos. Votre rôle est de préserver l’équilibre de ce monde que j’ai construis. Il est a présent temps pour vous de retourner à vos éléments et de vous assoupir jusqu’à ce que cette terre aie à nouveau besoin de vous.

Et ainsi fut exécutée la volonté du Père créateur.

Le protecteur de la terre se rendit au cœur des volcans qu’il affectionnait tant et s’endormi bientôt, laissant la lave et la pierre protéger son sommeil. Le gardien des eaux s’enfonça dans les profondeurs de l’océan, confiant son élément à ses protégés.

Rausce allait s’en retourner à son œuvre lorsqu’il s’aperçu que son troisième gardien était soucieux. Contrairement au deux autres, il n’était pas apaisé de s’en aller ainsi. Lorsqu’il l’interrogea, le maître du ciel lui répondit :

- Vous nous avez donné la vie pour protéger l’équilibre du monde à travers les éléments. A présent, vous nous demandez d’attendre que votre création ait besoin de nous… cependant je ne suis pas rassuré. Cet univers est jeune et pour le moment tous font attention à lui, mais que se passera-t-il lorsqu’ils auront oublié notre existence à moi et mes frères ? Quand ce jour arrivera qui saura leur rappeler de prendre soin de notre belle nature ? C’est pourquoi je vous implore ! Créez une race d’êtres nés de la nature et liez la à eux afin qu’ils la respectent et la protègent !

Bienveillant, notre Père à tous demanda à Mew d’aider le gardien à réaliser son souhait.

Et ainsi naquirent les Shaymins, êtres de la nature nés d’elle et pour elle.

Rassuré, le maître du ciel se prépara à son grand repos. Mais avant de s’endormir, il avait une dernière chose à faire. Il donna naissance à trois êtres qu’il chargea de protéger ceux qu’il avait créés. Artikodin fut chargé de protéger l’eau. Electhor devait sillonner le ciel. Et Sulfura devint le maître du feu et de la terre. Enfin en paix, Rayquaza rejoint le pays des songes.

La légende dit qu’il laissa une petite partie de son esprit sillonner terre au cas où il s’avérait que l’on eu besoin de lui avant l’heure. »


Chapitre II : La Civilisation d’Atlanta

« Une fois leur père endormi, les trois oiseaux légendaires se rendirent sur les terres d’Arcadia afin de se faire connaître du peuple qu’ils devaient protéger. Ceux ci reconnurent immédiatement les fils de leur créateur. Ils leur promirent de respecter les volontés de Rayquaza et créèrent une civilisation vivant en accord avec la nature. Ils jurèrent également de la respecter et de la protéger. A leur tour Artikodin, Electhor et Sulfura, acceptèrent de veiller sur eux tant qu’ils feraient honneur à la mémoire du gardien du ciel.

Le temps passa et la petite société grandit sous la protection des trois oiseaux légendaires. Les Shaymins vivaient dans le respect les uns des autres et de leurs croyances. Ils construisirent des temples pour y prier leurs gardiens ainsi que Rausce et Rayquaza, leurs créateurs et bienfaiteurs à tous. Ils développèrent leurs villes et leur civilisation en accord avec la nature comme ils l’avaient promis.

S’il y eu durant ces années des querelles ou des discordes, l’histoire ne s’en souvient pas. Les Shaymins étaient des créatures très liées et peu promptes aux conflits. Très pacifiques, elles ne se mélangèrent que peu avec les autres pokémons. Pas parce qu’elles ne les aimaient pas où qu’elles ne voulaient pas les accueillir dans leurs villes, mais simplement parce qu’elles aimaient leur façon de vivre et qu’elles ne ressentaient pas le besoin de se faire connaître de part le monde. Ainsi peu savaient qu’ils existaient.

Quelques pokémons se joignirent toutefois à leur communauté. Un certain nombre des premiers êtres créer par Mew tel que les Pteras, Kabutos voulurent retrouver leur ancien lien avec les éléments. Ils s’installèrent dans les villes et adoptèrent les croyances de leurs hôtes. Bientôt, ils s’étaient tellement bien intégrés que l’on ne pouvait se rappeler à quoi ressemblait la société sans eux.

La civilisation d’Atlanta était née. »


Chapitre III : Le Temps des Hommes

« Le temps passa et la civilisation grandit dans la paix et la tranquillité. Estimant que sa présence n’était pas nécessaire pour le moment, Artikodin gardien des eaux et des glaces décida de partir observer le monde.

Alors qu’il survolait un continent, il assista à la création accidentelle du premier humain. Curieux, il décida d’observer ces étranges créatures. A leur naissance, le gardien des eaux remarqua bien vite leur absence de pouvoir. C’était des êtres incapables d’utiliser une quelconque capacité, dénués de pouvoir. Et pourtant, malgré ça, ils réussirent à se multiplier et à prendre peu à peu le contrôle.

Sentant venir le danger, Artikodin retourna à Atlante, ville principale de la civilisation d’Atlanta. Une fois ses frères mis au courant de la situation, ils décidèrent de protéger la civilisation de toute intrusion extérieure. Unissant leur pouvoir, les gardiens créèrent une puissante barrière empêchant quiconque n’est pas bienvenu de s’aventurer sur ces terres.

Ainsi protégé, le peuple d’Atlanta vivait dans la paix et la tranquillité sans contact avec les hommes. Jamais la barrière ne fut traversée par l’un d’eux, mais certains Atlantiens décidèrent de partir à leur rencontre et réussirent à se lier à eux. »


Chapitre IV : L’ère du Miasme

« Avec le développement du monde des hommes se développa leur technologie. Et puis arriva le jour où les limites furent dépassées ; les humains créèrent la pokeball afin de contraindre les pokémons à leur volonté. Grâce à leurs pouvoirs, ils commencèrent à coloniser les terres et se rapprochaient de plus en plus de la civilisation d’Atlanta. Craignant pour la liberté de leur peuple, les trois gardiens renforcèrent les barrières de protection. La civilisation était à présent totalement coupée du reste du monde.

Alors notre père à tous se réveilla de son long sommeil. Il châtia les hommes et les fit disparaître à tout jamais. Mais son acte ne fut pas sans conséquences. Le miasme qui avait tout recouvert avait aussi pénétré les barrières protectrices des trois oiseaux légendaires. Alors que les effets négatifs du brouillard commençaient à se faire sentir, les rochers tombés du ciel se mirent à briller. Ils éclairèrent la nuit et dissipèrent le brouillard alentours.

Dans la désormais mythique cité d’Atlante, ce jour fut célébré par toute la population comme le jour des Dieux. En effet, les cristaux de la ville n’étaient pas tombés n’importe où. Ils étaient au nombre de cinq, un pour chacun de leurs Dieux. Le premier, et le plus grand, se trouvait au centre de la ville sur le temple de Rausce. Le deuxième avait atterri au sommet de la montagne sacrée ou se trouvait celui de Rayquaza. Les trois derniers s’étaient posés sur les monuments à la gloire des trois oiseaux Artikodin, Sulfura et Elector respectivement au nord, au sud-ouest et au sud-est de la ville.

La menace des hommes écartée, les gardiens réduisirent la puissance des protections affin que la barrière reprennent sont rôle d’avant l’ère humaine. La vie continua sont cour sous l’œil attentif des trois oiseaux protecteurs. Tout n’était pas toujours paisible, mais aucune menace sérieuse n’apparu. Et le temps passa…

Depuis ce temps, les trois dieux n’eurent plus besoin d’intervenir. Leur présence se fit plus discrète puisque la civilisation n’était pas en danger. La population respectât sa promesse et continua à prier et aimer ses dieux. Ceux-ci apparurent de temps en temps au loin comme pour rappeler leur existence. Mais tous savent que le jour ou le danger apparaîtra à nouveau, les gardiens reviendrons défendre leur cité. »



FIN


Ainsi est écrite l’histoire de la civilisation d’Atlanta. On y découvre des siècles d’histoire, la naissance de ses dieux, le développement de la mystérieuse Atlante. Les livres nous racontent beaucoup, mais ils ne disent pas tout.

Ainsi ne racontent-ils pas ce que devinrent les trois oiseaux lorsque leur présence ne fut plus nécessaire. Il n’est écrit nulle part comment ils réussirent à s’intégrer au monde mortel, ni ce qu’ils y firent, car cette histoire là seules les étoiles la connaissent. Et les étoiles ne racontent pas, elles se contentent d’observer le monde. Aussi ne connaîtrez vous pas sont contenu. Mais avec un peu d’attention, on peut découvrir bien plus qu’on ne le pense. Laissez-moi donc vous parler de la légende des comtes de Port Vérios.

« Personne ne sait exactement d’où ils viennent. Tout se qu’on sait c’est qu’ils sont apparus un jour, plusieurs année après le début de l’ère du miasme, nommés par le roi. Depuis, le titre se transmet de génération en génération. Lord Gildor fut le premier d’une longue lignée.

Celui-ci était aimé de son peuple qui vénérait sa beauté. En effet, on disait de lui qu’il était beau comme un dieu. Ses cheveux fins étaient blancs avec de légers reflets bleutés. Dès que la lumière du soleil les frappait, ils semblaient prendre vie comme s’ils étaient faits d’eau ou de glace. Son visage respirait l’élégance et la noblesse. Ses yeux étaient comme deux rubis au milieu de ce visage de porcelaine. Plutôt grand, personne ne sût jamais quel était sa forme originelle puisqu’un grand mystère entourait celle-ci. Il est cependant admis qu’il devait être de type eau ou glace au regard de son apparence.

Son règne fut long et prospère. Lord Gildor semblait ne jamais vieillir et beaucoup étaient ceux qui le pensaient immortel. Sa vie durant, il régna sur la ville avec justice et autorité. Un jour, il convoqua tous les fonctionnaires et les dirigeants de la ville. Lorsque ceux-ci arrivèrent, ils eurent la surprise de découvrir un jeune homme ressemblant terriblement au comte. Celui-ci se présenta comme le fils unique de Lord Gildor tenu de prendre sa suite puisque celui-ci était mort. Au vu de leur ressemblance personne ne contredis leur parenté, mais rare étaient ceux qui croyaient vraiment à sa mort. Le temps passa et personne ne le revit. On admit donc qu’il était bel et bien partit dans l’au-delà.

Son fils pris la relève et dirigea la ville comme le faisait autrefois son père. Lui aussi vécu très longtemps et disparu un jour en laissant son fils hériter de son titre. Depuis tous firent de même ne présentant leur enfant qu’à leur mort.

Certains disent que c’est pour les protéger, d’autre préfèrent y voir un sombre secret, tous s’accordent à dire qu’ils ne peuvent être que parents. En effet seul les comtes de Port Vérios possèdent une telle allure: les cheveux presque blancs avec des reflets bleu ou parfois légèrement blond, le même visage noble et élégant, la peau claire. Seul changement d’une génération à une autre, la couleur des yeux qui diffère à chaque nouveau conte. Rubis, Emeraude, Saphir et beaucoup d’autre, les couleurs revinrent parfois plusieurs génération plus tard, mais jamais deux fois de suite. Ce changement fut attribué à la mère de l’enfant que personne ne connu jamais.

Il y a plusieurs générations de cela, le compte décida de partir en voyage et confia la gestion du royaume à son plus proche conseiller. Il était déjà arrivé que le compte s’absente pour quelques temps mais jamais pour une aussi longue période. Très peu le connurent, car il partit très jeune et ne revint que peu de temps avant de mourir pour régler sa succession.

Lorsque son fils arriva à la tête de la ville beaucoup de choses avaient changé. Les attaques répétées de pirates avaient contraint la ville à se fermer sur elle-même. Déterminé à protéger Port Vérios, Lord Telmnar commença par faire renforcer les fortifications de la cité. Il instaura également des contrôles aux entrées et repoussa les attaques pirates. C’est de cette époque que date l’austérité qui caractérise la ville.

Depuis, les comtes se sont succédé les uns aux autres, entretenant la ville et continuant l’œuvre de leur ancêtre : faire de Port Vérios une cité sûre, ne craignant pas les attaques.

Les choses pourraient cependant changer. En effet, il semblerait que le comte actuel ait décidé d’apporter quelques changements. Sans pour autant accorder moins d’importance à la sécurité de sa ville, il aurait décidé de faire d’elle une ville magnifique et accueillante… pour qui aurait passé les contrôles d’entrés bien entendu ! »


A présent, peut être commencez-vous à comprendre. Je ne vous en dirais pas plus mais avant de vous laisser je voudrais vous faire part de cette interview réalisée auprès de jeunes habitantes de Port Vérios.

« - Pouvez-vous nous parler de Lord Elrohir, actuel compte de votre ville ?
- Euh… oui, bien entendu ! Lord Elrohir est comme vous l’avez si justement dis le comte actuel de Port Vérios. Voilà bientôt 20 ans qu’il est à la tête de la ville donc nous n’avons pas connues son père Lord Inglor. Lord Elrohir est quelqu’un de très aimable dit-on. Il souhaite faire de notre ville la plus belle de toute… après Satoras bien sûr… Mais même comme ça, il a promis de nous protéger des pirates !
- C’est vrai ! Mais tu oublie quelque chose de capital ! Lord Elrohir est surtout le plus bel homme de la terre ! Vous devriez voir ça ! Ses cheveux blancs miroitent comme des cristaux ! Et ses yeux ! Violet si intense ! Et…
- Oh Lola sa suffit ! Cette personne n’est pas là pour entendre parler de ça !
- Et pourquoi pas ?! Moi je trouve qu’il faut en parler ! Ce n’est pas tout les jours qu’on voit un si bel homme ! Fin, élégant, la peau clair comme de la porcelaine, il n’est pas petit, ni énorme, juste parfait ! Si seulement je pouvais l’approcher ! Je voudrais…
- Sa suffit ! Nous savons toutes les deux que tu ne pourras jamais l’approcher ! Aucune femme ne le peut !
- Qu’est ce que vous entendez par là ?
- Simplement qu’il n’y a aucune femme dans l’entourage de Lord Elrohir.
- Mais, il doit bien avoir des femmes de ménages ou se genre de chose ?!
- Et bien non. Il n’y a qu’une petite minorité de femme travaillant pour Lord Elrohir. Personne ne sait pourquoi, mais tout les employés du palais sont des hommes. On dit qu’une femme très intelligente et particulièrement douée dans sont métier peut tout de même se faire embaucher, mais comme je vous l’ai dit elles sont très rares.
- Ma mère m’a dit que ça fait longtemps que c’est comme ça. Il paraît qu’à l’époque de Lord Gildor se n’était pas comme ça, mais les choses ont évolués et à présent seul les hommes sont présent au palais ! Mais je suis sûr que je réussirais à y entrer un jour et je deviendrais la femme du comte !
- Mais bien sûr ! Arrête de rêver ça n’arriva pas ! Et puis tout le monde sait que les comtes n’ont jamais présenté leur femme au public ! Personne ne les a jamais connues !
- Peut importe! je suis sûr que moi je réussirais !
- C’est ça… On va faire semblant d’y croire !
- … »


Toi derrière ton écran

Comment faut t’appeler ?: Elrohir, El ou Arya
Un âge ou immortel ?: immortel évidement !
Fille, garçon ou hermaphrodite ?: Fille
Comment t’es arrivé ici ? AVOUE ! D: : Eu… toute seule :D
Et le forum tu le trouves comment ?: *secret* :3
Ta plus belle peluche : Mon chat, ma grenouille et mon poulpe Merci moko ^^



Questionnaire
« Avoue que t’as rien d’autre à faire ? »


Couleur préférée : bleu
Chiffre préféré : 14
Objet fétiche : un cristal découvert dans un endroit de toute beauté
Endroit/ville favorit(e) ou à visiter : La magnifique île de Croissant de Lune

Hobby(s) : découvrir de beaux hommes
Ton petit plaisir débile : débile !? comment ça débile !?
Souci récent : pourquoi les femmes sont-elles toujours aussi collantes !?
Tic et toc : qu'est ce que je pourrais bien faire... ?
Phobie : aucune, on est immortel ou on ne l'est pas !

Célibataire ou déjà pris(e) ? : célibataire
Amateur d’alcool ? : de temps en temps, mais uniquement le meilleur !
Croyant ? : quelle question ! Tsss...
Dieu/divinité préféré(e) : Rausce, Rayquaza et Lugia

Si tu étais une fleur : un Lys
Si tu serais une devise : La beauté est en chacun, elle est juste plus présente chez certain. Elrohir
Si tu étais un bruit : l'eau qui coule dans une rivière
Si tu étais un climat : nordique
Si tu avais été un autre pokémon : Lugia

Une femme vient te demander son chemin, mais tu es aussi perdu qu’elle… Que fais-tu ?: Je ne suis jamais perdu voyons !
Une petite fille pleure car elle a perdu sa maman ! Que décides-tu de faire ?: Au choix : je demande à un de mes subordonés de s'en occuper ou si je n'ai rien de mieux à faire je l'aide à chercher sa mère.
Abandonné sur une île déserte sans aucun de tes biens, que fais-tu ? : Je m'envole et je rentre au palais...
Tu apprends que quelqu'un s'est servi de toi. Comment réagis-tu ? Personne ne se sert de moi.
Si un jour un gamin vient te dire : "Quand je serais grand je serais mieux que toi." Que réponds-tu ?: Je lui souris et je m'en vais...



Dernière édition par Elrohir le Jeu 18 Juil 2013 - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ace

Modo
avatar

Messages : 138
Date de naissance : 09/02/1999
Age : 18
Humeur : Bwahahahahaha !!!

Feuille de personnage
Description et Affinités:

MessageSujet: Re: Elrohir, Comte de Port Vérios    Mer 17 Juil 2013 - 17:26

Elrohir a fait sa fiche ! Hip hip hip ! Hourra ! run
Sinon... Ivan *Q*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrohir

Admin
avatar

Messages : 142
Date de naissance : 14/01/1989
Age : 28
Emploi/loisirs : Compte

MessageSujet: Re: Elrohir, Comte de Port Vérios    Jeu 18 Juil 2013 - 12:17

Hahaha oui enfin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elrohir, Comte de Port Vérios    

Revenir en haut Aller en bas
 

Elrohir, Comte de Port Vérios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Port du scramasax

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcadia RPG :: Avant de se lancer ... :: Présentation :: Fiche validée-